Le gestionnaire de patrimoine : quel salaire et quelle formation

Profession passionnante et contraignante, la gestion de patrimoine est de plus en plus choisie par les étudiants. Mais quelles formations doivent suivre ceux qui s’y intéressent ? Et comment s’établit le traitement salarial du gestionnaire de patrimoine ?

Les missions et l’environnement de travail du gestionnaire de patrimoine

Le cadre de travail du gestionnaire de patrimoine est en particulier la banque. Ce peut être une banque privée ou une banque de réseau. Il y travaille comme tout employé de la structure à des heures de travail régulières. Cependant, il peut être amené à se déplacer pour des rendez-vous avec ses clients. La clientèle est souvent composée de particuliers assez nantis. Il a pour missions :

– de faire un bilan patrimonial du client après avoir établi un tableau de la situation financière de celui-ci
– de procéder à l’état des lieux de la situation familiale de son client.
– conseiller ses clients sur la fiscalité la plus favorable et sur la gestion financière de leurs avoirs.
– suggérer des solutions appropriées au patrimoine du client ou des souscriptions à des assurances risque (assurance-vie, assurance logement, etc.)
– D’investir dans des domaines divers et pertinents comme l’immobilier, les œuvres d’art, les placements (financiers ou non), etc. pour le compte de ses clients

La responsabilité du gestionnaire de patrimoine

La dernière mission sus citée fait du métier de gestionnaire de patrimoine un métier à lourdes responsabilités. En effet, une erreur d’analyse dans les placements à réaliser peut avoir des conséquences catastrophiques sur le bien-être du patrimoine de son client. C’est certainement la principale raison pour laquelle le gestionnaire de patrimoine perçoit un salaire aussi élevé et qu’il se spécialise dans des produits comme les actions, les biens immobiliers, les œuvres d’art, etc. sur les marchés français, européens, américains et autres. Ces expertises visent en outre à réduire les risques. Par ailleurs, le gestionnaire de patrimoine peut être amené à former ou à informer ses chargés de clientèle sur l’investissement. Étant soumis aux règles de croissance de l’entreprise, il a également pour responsabilité de rechercher de potentiels clients patrimoniaux pour agrandir son portefeuille client. Dans le cadre de placements financiers vous pouvez toujours consulter un gestionnaire mais renseignez-vous auprès de spécialistes dans le domaines de la finance. De même si vous êtes joueur avec un esprit de trader vous pouvez vous orientez vers des investissements boursier ou encore des options binaires avec les conseils de Docteur Binaire qui garantit les meilleures plateformes de trades.

gestionnaire de patrimoine

Les formations à suivre pour devenir gestionnaire de patrimoine

Tout gestionnaire est un fonctionnaire polyvalent. Il en est de même pour les gestionnaires de patrimoine. En effet, il doit avoir une maîtrise parfaite des questions aussi bien financières et fiscales que juridiques. Il devra également avoir une bonne connaissance en culture générale et en économie afin de mieux conseiller sa clientèle. Pour prétendre à cette fonction, vous devez détenir un master (BAC + 5) provenant des formations en gestion de patrimoine, en droit, en gestion, en sciences politiques option finances ou en économie. Les diplômes issus des formations comme IUP métier de la banque –gestion de patrimoine ou de l’école de commerce option finance sont également reconnus. Le gestionnaire de patrimoine pourra se spécialiser dans un domaine spécifique de la finance et même prétendre à des postes de directions dans les institutions bancaires. Il est souvent rattaché à la direction de réseau, d’une part en tant que directeur d’agence ou de groupe et d’autre part, à la direction opérationnelle.

Ceci étant, le gestionnaire de patrimoine doit disposer de bonnes connaissances en droit, en fiscalité et en finance, de solides aptitudes à communiquer et à mettre en confiance.La taille du portefeuille client d’un gestionnaire de patrimoine peut varier au fil des années. Il peut, avec l’expérience, avoir à charge la gestion de fortunes équivalant à des centaines de millions d’euros.

Le salaire du gestionnaire de patrimoine

Le salaire annuel brut d’un jeune gestionnaire de patrimoine débutant varie entre vingt-cinq mille euros et trente-quatre mille euros (25.000 et 34.000 euros). Après cinq années d’expérience, le salaire annuel brut du gestionnaire de patrimoine peut aller de trente-cinq mille euros à soixante mille euros (35.000 à 60.000 euros). Le revenu d’un conseiller en gestion du patrimoine se compose généralement d’un pourcentage sur les frais de gestion des organismes de placement collectif en valeurs mobilières, un pourcentage sur les frais de versement en assurance-vie, les frais d’aide aux déclarations d’impôts, ainsi que les frais de conseil patrimonial.